l'AMAP de Magny Les Hameaux

l'AMAP de Magny Les Hameaux

Accueil

Prochainement

Mer 27 Sep 18:15 - 19:15
Fromage
Mer 27 Sep 18:15 - 19:15
Légumes de Robert
Ven 29 Sep 19:15 - 19:45
Légumes de Denis
Mer 4 Oct 18:15 - 19:15
Fromage
Mer 4 Oct 18:15 - 19:15
Œufs et volailles
Mer 4 Oct 18:15 - 19:15
Légumes de Robert
Septembre 2017
L Ma Me J V S D
28 29 30 31 1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 1
La prose du potager - Les pommes de terre primeur et nouvelles.
De Noirmoutier ou d'ailleurs, que sont les pommes de terre dites primeur, grenailles, nouvelles?
Pommes de terre primeur ou nouvelles : quelle différence ?
Les pommes de terre primeur comme les pommes de terre nouvelles sont commercialisées de la mi-avril à la fin juillet. Au-delà de cette date il s'agit de pommes de terre dites de conservation. Mais quelle différence entre les deux ?
La "primeur" est la plus jeune des deux, sa peau est très fine, si fine qu'elle est dite "pelucheuse".
En général on la consomme avec la peau ou on se contente de la frotter. Elles sont récoltées 90 jours après la plantation. Elles sont riches en vitamines et plus pauvres en amidon que les pommes de terre de conservation. 
La "nouvelle" a une peau qui tient un peu plus à la chair de la pomme de terre. Elle est moins précoce puisque récoltée 120 jours après la plantation.
Entre la primeur et la nouvelle il s'agit donc uniquement de précocité mais qu'en est-il alors de la grenaille... Rien à voir ici avec la précocité mais avec la taille. Tout est une histoire de calibre. La grenaille est la plus petite.
Il existe plus de 15 variétés de pommes de terre primeur cultivées en France soit 120 000 tonnes annuelles. Elles sont cultivées principalement dans les régions littorales de la Manche (pointe du Cotentin, val de Saire) et de la côte atlantique (îles de Ré et de Noirmoutier) ainsi que dans le val de Saône, la Camargue et le Roussillon. Des régions où la terre est légère voire sablonneuse.
Seules les pommes de terre nouvelles de l'île de Ré et du Roussillon bénéficient d'une AOC et d'une AOP. Il s'agit des variétés "Béa" dans le Roussillon et 1Alcmaria, Goulvena, Pénélope, Starlette, Carrera, Amandine, BF15, Charlotte, Roseval pour l'île de Ré.
La saison est courte, il faut en profiter ! La pomme de terre primeur demande à être cuisinée en 
toute simplicité pour profiter au maximum de son goût.
Celles de vos paniers sont des Starlette, et la recette ... une formalité pour se régaler !!
 
Recette : Pesto de fanes de fenouil au parmesan, noix de cajou et citron
Surdes pâtes ou des pommes de terre un vrai festin !
Ingrédients
Pour 400 g de pesto :
6 tiges de fenouil (avec feuilles)
1 tige d'ail frais
75 g de noix de cajou
100 g de parmesan
Le jus de ¼ à ½ citron
150 ml d'huile d'olive
Sel et poivre
 
Préparation
1-Mixez les tiges de fenouil avec l'huile d'olive et le jus de citron.
2-Ajoutez l'ail frais (vert et bulbe), les noix de cajou et le parmesan. Mixez. Assaisonnez.
Idée : vous pouvez remplacer  les noix de cajou par des amandes.
 
La prose du potager - Artichaut violet
Descendant d'un chardon sauvage, l'artichaut comme le cardon, est le fruit d'un long travail horticole.
Les sélections successives ont fait naître des variétés blanches, et des variétés violettes, teintées de vert clair.
L'artichaut poivrade n'a pas fini sa croissance. Sa tige, tendre, peut être mangée. Et, parce qu'il est encore dépourvu de foin, le poivrade peut être dévoré presque entier.
Un artichaut est un ensemble de futures fleurs (appelé capitule). Les feuilles de l'artichaut n'en sont donc pas, pas plus que des pétales. Ce sont des bractées. Elles entourent le foin, dont chaque « poil » donnerait une fleur. Si les gourmands n'en décidaient pas autrement ! L'artichaut a tout du légume sauvage. Il se défend avec vaillance face aux cuisiniers qui tentent de le préparer. Pourtant, il est 100% domestique.
Les deux variétés d'artichauts les plus connues sont à l'opposé l'une de l'autre. Le camus de Bretagne est une grosse boule de 300 à 500 grammes. En face, le violet de Provence est un nain. Un cône d'une petite centaine de grammes, qui cache un cœur d'un exquis fondant. Généralement cueilli dans son âge le plus tendre, dans tous les sens du terme, il prend alors le nom de poivrade. Le violet de Provence connaît deux saisons : de mars à mai, puis de juillet à septembre.
Explication en photo, pour le préparer facilement !
On le consomme cru, sauté à la poêle, cuit à la vinaigrette ou à la barigoule (recette provençale au thym et champignons), il est excellent en conserve.
Voici quels liens de recettes sympas :
 
Recette - Clafoutis léger aux courgettes et fromage de chèvre
Un clafoutis léger et savoureux.
Ingrédients (4 personnes)
3 courgettes
150 gr de fromage de chèvre frais (*)
150 ml de lait
40 gr de farine
2 gros œufs
Huile d'olive
Persil ou Basilic ou Thym (facultatif)
Sel et poivre
 
Préparation
Étape 1 : Préchauffer le four à 200°C.
Laver les courgettes et les couper en fines rondelles sans les éplucher.
Les faire revenir dans une poêle anti adhésive avec un peu d'huile d'olive jusqu'à ce qu'elles aient bien rendu leur eau.
Étape 2 : Battre les œufs en omelette dans un saladier.
Ajouter le chèvre frais puis petit à petit la farine.
Terminer en incorporant le lait et les herbes. Saler et poivrer.
Une fois la pâte homogène, y ajouter les rondelles de courgettes.
Étape 3 : Verser le tout dans un moule à manqué en silicone de 20 cm de diamètre.
Faire cuire 35 à 40 minutes.
 
La prose du potager - Chouette, les premières Courgettes !!
D'après les botanistes, la courge (dont la courgette est un dérivé) serait originaire d'Amérique Centrale. Bien que consommée depuis des millénaires, elle ne fut cultivée en France qu'à partir du XIXe siècle.
À l'instar de nombreux autres fruits et légumes, la courge fut découverte par les Européens lorsqu'ils débarquèrent dans le Nouveau Monde.
Ils en décrivirent très vite les différentes variétés, avant de les ramener pour les cultiver comme légume.
Cueillies à complète maturité, les courges permettaient de meilleurs rendements ainsi qu'une durée de conservation accrue par rapport aux courgettes que nous consommons actuellement. Ce sont les Italiens qui, au XVIIIe siècle, décidèrent de les déguster avant complète maturité.
C'est ainsi que naquit... la courgette !
La courgette, présente sur les étals de juin à septembre, a la particularité d'être récoltée très jeune.
Les variétés les plus courantes, au nombre d'une quinzaine, sont longues et cylindriques, d'un beau vert franc plus ou moins foncé et marbré.
Au Potager nous cultivons également des variétés, que l'on trouve plus rarement sur les étals : courgette de ronde (Ronde de Nice) et courgette jaune (Goldrush).
Toutes ces variétés se prêtent aussi bien à la dégustation crue que cuite. La courgette ronde se prête traditionnellement à la confection des petits farcis niçois, mais les variétés allongées sont tout aussi délicieuses.
En bouche, la courgette présente une texture fine et douce, relevée d'une saveur légèrement sucrée.
C'est l'aliment forme par excellence ! La courgette contient en effet très peu de calories, mais une forte densité en vitamines, fibres et minéraux. Très digeste, elle convient à tous, même aux toutpetits. Et comme la courgette est, en plus, simple et rapide à préparer, pensez à en faire une alliée au quotidien pendant les beaux jours.
 
Recette - Quiche aux fanes de carottes
Ingrédients
1 botte de fanes non cuites
1 oignon
3 oeufs
20cl de crème de soja (ou autre)
50g de Comté fraîchement râpé
sel, poivre
1 Pâte brisée
 
Préparation
1-Laver soigneusement les fanes de carottes. Couper les tiges trop épaisses. Les couper et les faire cuire 10 à 15 minutes à la vapeur avec l'oignon émincé. Mettre à égoutter.
2-Dans un saladier, casser les oeufs. Les battre en omelette. Ajouter la crème de soja et mélanger. Saler, poivrer.
3-Ajouterles fanes et les oignons à la préparation oeufs-crème. Mélanger bien le tout à l'aide d'une fourchette. Ajouter la moitié du Comté râpé.
3-Verser la préparation sur le fond de tarte. Saupoudrer du reste de Comté râpé. Enfourner pendant 25 minutes de cuisson.
A déguster tiède ou froide, lors d'un apéro ou d'un pique-nique !
 
La prose du potager - Carottes nouvelles
Notre célèbre « Poil de carotte » était-il un vieillard aux cheveux blancs, un scandinave à la chevelure couleur de feu, ou un punk aux cheveux rouges ? Non, « Poil de carottes » était évidemment un gamin aux cheveux roux. Mais pourquoi évidemment ? Tout simplement parce que déjà en 1894, date de la publication du roman de Jules Renard, même le langage populaire traduit l'attachement à ces variétés pourtant relativement récentes de belle racines aux couleurs oranges qui très rapidement l'emportent sur les jaunes et blanches ou pourpres. Aujourd'hui encore, pour la plupart d'entre nous une carotte est orange, et si nous n'ignorons pas que d'autres couleurs existent, nous les considérons en général comme fourragères. Une vision qui n'a guère évolué depuis 1894...
A l'origine, nos carottes sont blanches, plutôt maigrichonnes et ma foi fort peu appétissantes. C'est probablement, là encore les sources divergent, au cours des 1ers échanges et des conquêtes du moyen orient que nous arrivent d'Afghanistan de nouvelles variétés. Elles sont de couleur vive, issues de celles domestiquées et sauvages de cette région. Ainsi, on peut à peu près résumer comme suit leur long périple : d'Asie centrale elles arrivent en Asie mineure au Xème siècle, 2 siècles plus tard elles gagnent l'Espagne musulmane, avant de se répandre en Italie au XIIIème siècle, en France au XIVème. Depuis, toutes les variétés que nous cultivons sont issues de croisements entre ces anciennes sélections blanches présentes en Europe, et les nouvelles venues d'Afghanistan.
Les choses se précisent un peu ensuite. Au XVIIème Olivier de Serre et Nicolas de Bonnefons font clairement allusion aux carottes de couleur, tandis que La Quintinie, l'immense agronome de Louis XIV évoque les variétés jaunes et blanches qu'il semble, comme nombre de ses contemporains, préférer aux rouges qui « tâchent le bouillon ».
A la fin de ce siècle, les maraîchers encouragés par le succès de ces types oranges développent la culture et encouragent à l'obtention de nouvelles variétés. Incontestablement ce sont les hollandais qui tiennent le haut du panier.
Depuis, les carottes oranges riches en carotène sont l'essentiel de la production destinée à l'alimentation humaine, même si on assiste à un timide retour des variétés de couleur ...
Au Potager, nous avons semé des blanches, des jaunes, des violettes pour vos paniers d'automne !
 
Recette - Chou-rave et pommes rémoulade
Une recette 100 % vitamines
Ingrédients pour 4 personnes :
600 gr de choux rave
2 pommes non pelées
Persilhaché finement
Vinaigrette
2 càs mayonnaise
2 càs yogourt nature
1 càc jus de citron
1 càc moutarde de Dijon
Sel et poivre
 
Préparation
- Râper finement le chou-rave, au robot ou à la main. Mettre dans un bol à salade.
- Couperla pomme en petits cubes
- Mélanger pommes, choux, et persil.
- Dans un petit bol, mélanger les ingrédients de la vinaigrette.
- Verser dans la salade. Bien remuer.
 
La prose du potager - Le chou-rave
Le chou-rave est une variété de chou, de la famille des Brassicacées, consommé de mars à septembre.
C'est une plante bisannuelle (cultivée comme une annuelle), à tiges charnues et renflées en forme de boule à sa base, juste au-dessus du sol.
Cette boule est de couleur blanche, vert pâle ou violette.
Il est originaire du bassin méditerranéen. Les Romains l'appelaient le "chou de Pompéi". Il est un peu délaissé de nos jours pour avoir été un aliment de guerre (parfois connu alors sous son nom allemand de "Kohlrabi"). C'est un légume plus populaire dans les pays anglo-saxons, germaniques et en Pologne qu'en France.
Le chou-rave est riche en vitamines et en minéraux. Comme la plupart des crucifères, il contient des composés bioactifs qui auraient des effets bénéfiques. Le chou-rave est également une excellente source de vitamine C et B3.
Comment cuisiner le chou-rave ?
Son goût rappelle pour certains, un peu celui de la courgette. On peut donc transformer toutes les recettes salées dédiées aux courgettes pour le cuisiner.
Les feuilles (fanes) du chou rave sont comestibles et se cuisinent comme les feuilles de betteraves ou les épinards. En cuisant leur goût en chou s'atténue.
Avant d'être consommé cru, il faut l'éplucher à moins de consommer le format "mini" de chou rave (moins de 5cm) !
Cru vous pouvez le dégustez en salade, une fois râpés par exemple et mélangés à d'autres légumes (Salade de carottes et chou rave / Salade de chou rave râpé, fèves et graines germées de cresson). Cru aussi, tout simplement tranché que vous dégusterez avec une trempette de légumes à base de fromage frais aux herbes.
Cuit après l'avoir coupé en tranche; il peut s'accommoder de diverses façons : potage, ragoût, sauté...
Pour la recette de la semaine, une idée super facile pour le consommer cru.
 
<< Début < Précédent 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivant > Fin >>

Page 3 sur 26
 
Joomla 1.5 Templates by Joomlashack
Joomla extensions by Siteground Hosting